9e ACC américain

9E ACC AMÉRICAIN
Communication—The Solution To Entrapment

« Ce sera un grand choc pour les dianéticiens de découvrir que, bien que nous ayons le Livre Deux de Dianétique, il est totalement consacré à l’extériorisation. Ce sera un grand choc. Mais ce sera surtout parce qu’ils n’ont jamais lu le Livre Un. » En parlant de la Dianétique 55 ! L. Ron Hubbard a ouvert l’ACC qui allait devenir le plus important sur le sujet de la communication. Après avoir démarré en mettant l’accent sur l’extériorisation (Scientologie 8-8008 et le cours de doctorat de Philadelphie), les recherches étaient concentrées sur le fait que tous les auditeurs atteignent ce but avec chaque préclair : le premier niveau était la Procédure intensive, codification des procédés les plus efficaces dans les mains des auditeurs, publiée en tant que Manuel de l’auditeur et puis très amplifiée, comme La création des aptitudes humaines. Et maintenant, la formule de la communication fournissait une ouverture sur une application encore plus grande, et avec cela, les moyens d’unifier la Dianétique et la Scientologie. Préparant un congrès, L. Ron Hubbard a immédiatement organisé le 9e ACC afin d’enseigner aux auditeurs à appliquer le livre Dianétique 55 ! pour faire des Clairs. Le 9e ACC est considéré comme un exposé complet sur la communication, où il traite du sujet jusque dans le moindre détail. Mettant fin à une époque de développement qui avait commencé avec le 1er ACC, voici une étude profonde et professionnelle de l’élément crucial sur lequel reposerait toute l’audition future. Lire plus 

Achat
CHF 470
Quantité
Langue
Port gratuit Port gratuit disponible.
En stock
Expédition dans les 24 heures
Format:
Disque Compact
Conférences:
34

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES 9E ACC AMÉRICAIN

La Dianétique 55 ! est directement consacré à la création de l’état de Clair et rien d’autre. C’est de cela que ce livre traite. Et avant que vous ne terminiez cette unité, vous en aurez un exemplaire dans les mains. — L. Ron Hubbard

La date était le 6 décembre 1954. Le lieu était Phoenix en Arizona. C’est avec ces mots que L. Ron Hubbard commença ce qui allait devenir l’ACC le plus important sur le sujet de la communication, de son application à l’extériorisation et de la production de Clairs.

Le fait est qu’il ne s’agissait pas simplement d’un autre cours d’instruction clinique avancée, mais au contraire du point culminant de toute une ère de développement qui avait commencé avec le 1er ACC et comprenait désormais le composant crucial qui allait déterminer l’audition à l’avenir. Après être parti de l’extériorisation (Scientologie 8-8008 et le cours de doctorat de Philadelphie), les recherches de L. Ron Hubbard avaient été orientées vers deux buts distincts :

  • Atteindre l’extériorisation et faire que chaque être puisse surmonter les barrières à son accomplissement.
  • Il ne se contenta pas de mettre au point des procédés à cette fin, mais — et ce qui était bien plus important — il créa des procédés qui pourraient être appliqués avec succès par d’autres auditeurs que lui-même.

Il s’agissait là d’un point clé. En effet L. Ron Hubbard avait remarqué depuis longtemps que ce qu’il pouvait accomplir en audition ne correspondait pas nécessairement à ce que les autres auditeurs étaient capables de faire. Qu’ils aient dû arriver aux mêmes résultats lui importait peu. La mise au clair de la planète exigeait plus d’un auditeur. Par conséquent, sa recherche dans la formation et dans la mise au point de procédés qu’ils pouvaient appliquer était tout aussi importante que la recherche de l’état d’être et des capacités de l’Homme lui-même.

La première cible avait été atteinte avec le 7e cours d’instruction clinique avancée et la codification de tous les procédés qu’il avait trouvés efficaces dans les mains des autres auditeurs. Ces matériaux avaient d’abord été publiés en tant que Procédure intensive puis sous la forme du Manuel de l’auditeur et L. Ron Hubbard avait fini par en augmenter le contenu jusqu’à ce qu’il devienne ce livre très complet connu sous le nom de La création des aptitudes humaines. Puis, afin d’accompagner le livre, L. Ron Hubbard avait sélectionné des conférences spécifiques des cours d’instruction clinique avancée qui correspondaient à l’étude du livre. D’abord publiées sous le titre des conférences du cours professionnel (puis plus tard sous le titre de Conférences de Phoenix), elles constituaient avec le livre le programme de formation de base de l’auditeur professionnel.

Puis, afin de veiller à sa dissémination et à son application, L. Ron Hubbard avait conduit et supervisé le 8e cours d’instruction clinique avancée qui comprenait une étude complète de La création des aptitudes humaines, des Conférences de Phoenix ainsi que des conférences supplémentaires qui, l’une après l’autre, détaillaient l’application de chaque technique et de chaque procédure.

Cependant le travail de L. Ron Hubbard n’était pas achevé. En effet, alors qu’il avait codifié le chemin que constituait la Scientologie, il avait également trouvé le lien qui allait permettre une application plus vaste à chaque cas, du plus bas au plus haut. Plus particulièrement, si le but pouvait maintenant être résumé en un seul mot — l’extériorisation — un autre mot était l’élément important dans le fait de la réaliser : la communication.

Pendant qu’il instruisait le 8e cours d’instruction clinique avancée, L. Ron Hubbard était simultanément en train d’écrire un autre livre. En fait, son titre en disait long. En effet, après être passé du sujet de la Dianétique à la Scientologie, les deux dernières années (de 1952 à 1954) s’étaient exclusivement focalisées sur ce deuxième sujet. Cependant, la percée de la communication fournissait le lien crucial qui allait permettre d’unifier les deux sujets — la Dianétique et la Scientologie — en un tout. C’était là le contenu de ce livre : Dianétique 55 !

Un congrès avait été prév`u pour annoncer largement ces découvertes au public et des invitations avaient été envoyées dans le monde entier à la fois aux dianéticiens et aux scientologues. Pendant ce temps, et en préparation de cet événement, L. Ron Hubbard avait immédiatement réuni le 9e ACC afin d’enseigner aux auditeurs professionnels les aptitudes et les procédés contenus dans Dianétique 55 ! qui était à ce moment-là en cours d’impression.

Voici donc le 9e ACC américain — une étude approfondie de Dianétique 55 ! Au cours de trente-quatre conférences, L. Ron Hubbard explique et démontre la théorie sous-jacente, les formules ainsi que les procédés, en mettant l’accent sur leur application par les auditeurs.

Ron explique également en détail les mécanismes de la communication, la formule de la communication en entier, ainsi que son utilisation en tant que procédé dans le Processing de la communication.

L. Ron Hubbard enseigne ici les six procédés de base — en partant de leur nature de base (tirée des définitions et des axiomes de Dianétique et de Scientologie) jusqu’aux démonstrations d’audition de chacun d’entre eux : la communication réciproque, le Fil direct élémentaire, la Procédure d’ouverture de 8-C, la Procédure d’ouverture par duplication, le Remède à l’avoir et Repérer des points dans l’espace.

Cela, et bien plus encore, y compris :

  • trois conférences entières offrant un glossaire des termes — non seulement les définitions, mais également leur contexte, leur théorie et même de l’audition et des exercices sur leur application ;
  • l’importance du langage, comment il peut causer de l’aberration chez les préclairs et comment les mots sont en fait un jeu ;
  • la définition des axiomes en tant que « considérations sur lesquelles on s’est mis d’accord », traitant en profondeur des lois de la considération et de leur application dans la communication et de l’aptitude d’un thétan ;
  • le procédé de la duplication parfaite avec notamment les exercices pour les étudiants sur la façon de faire une duplication parfaite, d’où l’application même des axiomes et comment faire pour « As-iser ».

Comme preuve du niveau stable de développement technique qui avait été atteint, L. Ron Hubbard n’allait pas donner d’autre ACC pendant les douze prochains mois. En effet, il était temps maintenant de mettre ces découvertes en application. Lorsqu’il rencontra la fois suivante des étudiants auditeurs, il s’agissait véritablement de quelque chose de nouveau. Pour illustrer la direction que ses recherches avaient prise, il venait de fonder l’Église de Scientologie fondatrice de Washington.