Congrès sur la réussite de la mise au clair

CONGRÈS SUR LA RÉUSSITE DE LA MISE AU CLAIR

En tant que finale appropriée des congrès de Scientologie, le dernier congrès de L. Ron Hubbard vient directement des niveaux les plus élevés. C’était la découverte qui allait amener à l’élaboration du cours de mise au clair, au Tableau des grades et à l’organigramme. C’était une découverte si complète, si basique, parce qu’il s’agissait du but fondamental. Tel que L. Ron Hubbard le révèle : « Chaque engramme que nous avons exploré, chaque morceau de masse noire, chaque ridge, chaque feu flamboyant, tout ce qui a eu lieu dans le mental est apparu à cause d’un changement ou d’une modification du but fondamental d’une personne. » Et c’est juste le début de ce que L. Ron Hubbard a découvert, parce que lorsque vous entendrez sa conférence, Le but fondamental, vous aurez une toute nouvelle compréhension de ce que « connais-toi toi-même » signifie vraiment. Et en plus de tout ce que cette découverte a accompli pour une mise au clair plus rapide et en plus grand nombre, il y a une autre raison pour laquelle ces conférences ont été appelées le Congrès sur la réussite de la mise au clair. Donc, si vous vous êtes jamais demandé comment tout cela tient ensemble — la technologie, les organisations, les efforts combinés des scientologues, toutes les réponses sont là, depuis les conférences décisives sur le rôle essentiel des organisations de Scientologie dans la mise au clair planétaire, Vos orgs de Scientologie et ce qu’elles font pour vous, jusqu’au programme exact de L. Ron Hubbard pour en faire une réalité — La mise au clair mondiale et vous. Donc, voici le dernier congrès de L. Ron Hubbard et le plan de route vers une planète claire.

Lire plus 

Achat
CHF 130
Quantité
Langue
Port gratuit Port gratuit disponible.
En stock
Expédition dans les 24 heures
Format:
Disque Compact
Conférences:
8

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES CONGRÈS SUR LA RÉUSSITE DE LA MISE AU CLAIR

Toutes ces choses sont pertinentes. Les organisations sont un sujet rébarbatif. L’administration est un sujet rébarbatif. Les lignes de communication ont apparemment très peu de relation avec le fait que vous deveniez Clair ou non, mais de là où je me tiens, je serais sans cesse tellement embrouillé avec tout le reste que nous ne pourrions jamais mener la tâche à bien s’il n’y avait pas ces choses. Ainsi cela me paraît extrêmement important et cela devrait vous sembler important que la technologie, lorsqu’elle est développée, aboutisse et reste dans un état pur et convenable, qu’elle puisse être appliquée et utilisée. C’est la seule chose que nous essayons de faire. — L. Ron Hubbard

En tant que finale appropriée des congrès de Scientologie, le dernier congrès de L. Ron Hubbard vient directement des niveaux les plus élevés.

Le sujet était : la mise au clair de la planète et le principe de base, le but fondamental. Dans sa salle de recherche à Saint Hill, L. Ron Hubbard avançait à pas de géant. En particulier, il avait amené des cas jusqu’à l’état de Clair en découvrant un facteur sous-jacent à l’aberration :

« Tous les engrammes que nous avons explorés, toutes les parcelles de masse noire, tous les ridges, toutes les flammes, tout ce qui se passe dans le mental provient d’un changement ou d’une altération dans le but fondamental de la personne. »

Avec des procédés précis et des procédures exactes reposant sur ce seul principe, il était en train de faire voler les cas en éclats et il les enseignait de façon intensive aux étudiants du cours d’instruction spéciale de Saint Hill.

Bien que cette technologie ait été miraculeuse, compte tenu d’une population planétaire se comptant en milliards de personnes, la mise au clair de la planète à raison de « deux chaises d’audition à la fois » prendrait les prochains billions d’années. Il fallait autre chose. Et c’est là que réside l’histoire extraordinaire de ce que la découverte de L. Ron Hubbard sur le but fondamental a généré en matière de faire.

Le cours de Saint Hill comprenait déjà 209 conférences, et n’était pas terminé. De plus, L. Ron Hubbard avait non seulement élevé l’expertise des auditeurs à des niveaux dépassant toutes les espérances, il avait aussi conçu de nouvelles méthodes de formation qui pouvaient dès lors être utilisées dans chaque organisation.

Le modèle selon lequel la Scientologie pourrait continuer à se répandre était maintenant évident. Car en faisant des auditeurs experts, ces derniers pouvaient devenir les points stables d’une grande poussée en avant. On en avait pour preuve ce qui se passait quand le but fondamental était rétabli — comme chez des Clairs — et les effets que ces derniers créaient dans toute nouvelle zone par le simple fait d’être Clairs. Tout cela démontrait comment un auditeur pouvait mettre au clair des zones géographiques entières. Ici, le concept mathématique de ce que signifie « mettre la planète au clair » devenait une réalité.

« Cela marche par progression arithmétique, parce que dès que certains de ces gens seraient bien avancés et Clairs eux-mêmes, vous les verriez progresser rapidement – un certain nombre d’entre eux recevraient rapidement une formation professionnelle, vous ne pourriez pas les arrêter — ils fonceraient tout droit et prendraient des groupes en charge. »

C’est ainsi que L. Ron Hubbard voyagea à bord du Queen Elizabeth à destination de New York, puis se rendit à Washington. Cela se passait à l’hôtel Mayflower en présence de l’assistance la plus nombreuse jamais rassemblée, comme il se doit. Alors que plusieurs des congrès précédents comprenaient leur propre spectacle, celui-ci incluait un tirage au sort pour sélectionner quelqu’un et trouver son but avant la fin du congrès. Cela explique l’audition intensive donnée entre les conférences — car oui, ils finirent bel et bien par trouver ce but. Enfin, déchaînant l’enthousiasme, il y eut la fantastique démonstration d’un GPM, sans oublier les tambours du vétéran Louie Belucci, pendant les conférences !

Si tout cela avait un air de célébration, il y avait de bonnes raisons. Car ce dont il était question ici, c’était de la revitalisation de l’individu, des groupes ou d’une planète, et du fait de mettre ainsi des nations entières sur le chemin de la liberté.

Pour paver ce chemin, L. Ron Hubbard donna une conférence sur le rôle clé des organisations de Scientologie, fondations stables qui dirigent la mise au clair de la planète : « Vos orgs de Scientologie et ce qu’elles font pour vous ».

Avec ce but fondamental, le dernier congrès de L. Ron Hubbard fut le démarrage d’un monde nouveau. Car, tout en continuant le cours d’instruction spéciale de Saint Hill, et en l’espace de trois ans :

  • Il alla jusqu’au cœur même de ces buts et contre-postulats — le Cours de mise au clair — pour qu’ensuite on n’ait plus qu’à suivre la carte.
  • Il termina ensuite la mise au point du Pont et le publia — le Tableau de classification, de gradation et des caractéristiques de conscience des niveaux et certificats — où nous retrouvons à côté de l’état de Clair le niveau : Objectif.
  • Il aligna finalement tous les objectifs. Car, parallèlement à la découverte et à la publication du Pont vers la liberté personnelle, il mit au point et publia l’Organigramme, diagramme de la troisième dynamique visant à soutenir le Pont.

À ce point-là, il ne restait plus que le futur. De quoi dépendait-il ? C’est ce qu’il dit dans son discours de clôture :

« Nous scientologues devrions nous tenir les coudes. »

Et dans ce dernier congrès, il nous dit comment s’y prendre.