Villa Victoria, Mexique

Narconon Amérique Latine se charge des besoins urgents de réhabilitation des drogués de 21 nations

La Hacienda pastorale de seize mille mètres carrés ouvre à Villa Victoria, au Mexique, pour servir de demeure au nouveau Narconon continental Amérique Latine — qui accepte avec enthousiasme le défi lancé par une région avec un besoin urgent d’une réhabilitation efficace des drogués. Cette inauguration a été rendue possible grâce à de généreuses contributions des membres de l’Association internationale des scientologues.

Narconon continental pour l’Amérique Latine a grand ouvert ses portes, le samedi 12 septembre, lors d’une célébration joyeuse et passionnée en plein coeur du Mexique à laquelle ont participé des centaines de sympathisans Narconon, dignitaires et invités, y compris 150 membres de la Force spéciale des auxiliaires de police de l’État de Mexico.

Ce nouvel établissement situé dans l’agglomération de Villa Victoria, construit en 1880, et ancienne propriété d’un matador mondialement connu, est conçu pour fournir les célèbres méthodes de réhabilitation sans drogue de substitution de Narconon dans un cadre sans distraction, parfaitement adapté aux besoins de ceux qui cherchent à surmonter leurs dépendances et à vivre des vies sans drogue. Construit autour d’une cour intérieure entourée par des passages surmontés d’arcades classiques, la beauté et la sérénité du cadre isolé de Narconon Amérique Latine fournit aux étudiants une atmosphère tranquille et particulièrement personnelle.

Des centaines de sympathisans de Narconon, des dignitaires et invités se sont réunies à Villa Victoria, au Mexique, le 12 septembre, pour célébrer l’ouverture du nouveau centre Narconon continental pour servir chacune des 21 nations de l’Amérique Latine.

 

Narconon Amérique Latine ouvre ses portes au cours de ce qui est une période de grande croissance pour le réseau mondial Narconon qui administrera efficacement le programme pilote basé sur les découvertes et les écritures de L. Ron Hubbard, Fondateur de la Scientologie. Il fournira également la formation pour les spécialistes cherchant à établir de nouveaux centres Narconon dans les villes et les agglomérations des 21 nations de l’Amérique Latine.

Le président de Association for Better Living and Education International (ABLE) à présidé l’inauguration. « Ce Narconon tout neuf est un nouveau type de centre — un centre régional qui non seulement fournit des services de réhabilitation, mais forme également des professionnels originaires de la pointe sud du Chili et de l’Argentine, du Brésil, du Venezuela et de Colombie et naturellement tous ceux venant de l’Amérique Centrale et du Mexique, » a-t-elle déclaré. « L’abus de drogue et d’alcool se répercute non seulement sur la personne qui en est dépendante, mais aussi sur la société. La mission de Narconon est de fournir un ensemble de solutions efficaces pour réhabiliter les toxicomanes et d’aider toute nation à se prémunir contre le fléau de la drogue. Je crois que vous partagez tous cette mission avec nous. »

Mme Zuveldia Lizarraga, directrice du Narconon Amérique Latine, a acceuilli les personnes présentes. « Nous sommes très fiers de vous présenter ce centre magnifique, » a-t-elle déclaré. « Avec le programme Narconon nous avons les outils pour aider non seulement le Mexique, mais la totalité de l’Amérique Latine. Le programme Narconon développé par M. Hubbard a un taux de réussite qui est le meilleur. Cette approche unique sans médicament de substitution a aidé des dizaines de milliers de personnes et de familles souffrant de la dépendance. Chaque endroit de notre nouveau centre a été conçu en ayant à l’esprit nos étudiants et nos stagiaires. Tout est là pour servir cette communauté et le continent tout entier. »

Mme Ana Luisa Valdés, membre du Congrès, a parlé de son engagement sincère envers Narconon : « J’ai pu établir un centre Narconon financé par le gouvernement afin d’aider à résoudre les problèmes de drogues qui ont assailli notre société.Pendant plus de 10 années, mon centre Narconon a connu succès après succès en réhabilitant des drogués. Avec Narconon, nous apportons une solution au problème des drogues dans une société qui ne sait pas quoi faire à ce sujet. Narconon doit être promu sur chaque onde hertzienne, par chaque chaîne de télévision, sur chaque canal possible. Mon souhait est que nous ayons un centre Narconon dans chaque ville d’Amérique Latine. »

En plus du discours inspirant du membre du Congrès, il y a eu Benjamin Salvador Jimenez, commandant de police de la région XIX, un grand partisan d’une vie sans drogue. Il est monté sur le podium pour expliquer pourquoi il est personnellement honoré d’accueillir Narconon dans son pays.

« Les drogues et la délinquance forment un couple infernal, » a déclaré le commandant Jimenez. Il a vu lui-même comment le programme Narconon peut changer les choses. « Parce qu’une personne qui est accroc aux drogues recherchera habituellement des moyens illégaux pour se procurer une dose, la toxicomanie ravage notre société. Heureusement, il y a ceux qui feront tout ce qu’ils peuvent pour mettre un frein à cette épidémie. Et le premier d’entre eux est Narconon. Quand j’ai connu Narconon, j’ai très rapidement vu comment M. Hubbard avait si brillamment développé un programme qui sauve la vie. Cela m’a rendu vraiment fier que vous ayez choisi l’état de Mexico pour ce centre. Je souhaite vraiment que ce soit le point de départ à partir duquel le mouvement Narconon se développera, atteignant toutes les villes du Mexique et de chaque pays Latin. »

Représentant la municipalité de Villa Victoria, M. Napoleon Yañez a déclaré ce qui suit : « Ce n’est un secret pour personne que la consommation de drogue est l’un des plus grands défis qui se dresse face à n’importe quel gouvernement. Les drogues affectent la jeunesse, les adultes et les personnes de tous les niveaux de la société. Pour cela, et pour tout ce que Narconon représente, je ne pourrais pas être plus heureux de vous accueillir dans ces locaux de Villa Victoria. C’est vraiment une source de fierté qu’une organisation internationale comme Narconon, qui s’occupe de réhabilitation des drogués avec des décennies d’expérience, ait choisi notre municipalité pour établir son quartier général pour l’Amérique Latine. »

Pour terminer, Mme Rosi Orozco, Présidente de la Commission non gouvernementale des états contre le trafic d’êtres humains a partagé sa propre passion pour le programme Narconon et ce qu’il signifie dans un pays si menacé par les drogues à chaque niveau de la société.

« Les cartels se sont de plus en plus tournés vers le trafic d’êtres humains comme moyen pour leurs revenus criminels, et il est facile de voir que cela va de pair avec la toxicomanie, » a souligné Mme Orozco. « L’une des plus grandes frustrations dans mon travail est de ne pas avoir la possibilité d’aider les filles victimes du trafic d’êtres humains et également de la dépendantce aux drogues. Les drogues sont le moyen que les organisations criminelles emploient pour attraper leur proie. Nous avons l’intention d’établir le premier lieu de refuge pour les victimes du trafic d’êtres humains qui peut également servir de centre Narconon de réhabilitation. Je sais au plus profond de moi que soutenir Narconon est notre meilleure chance de briser le cercle vicieux de la toxicomanie et du trafic d’êtres humains. En bref, je sais que Narconon est la solution. »

Mme Orozco n’est pas seule à le croire. Cela fait près de 50 ans que le programme Narconon a sauvé ceux que l’on pensait avoir perdus à jamais en raison de leur toxicomanie. La mission de Narconon est de fournir un ensemble de solutions efficaces pour réhabiliter les toxicomanes et d’aider la société à endiguer le fléau de la toxicomanie dans le monde entier.

_________________

Narconon s’adresse à ceux qui suivent le programme en tant qu’« étudiants » plutôt que « drogués » ou « victimes, » et son objectif unique est de fournir à ces personnes les outils pour mener des vies réussies sans drogue. Chaque détail a été pris en compte afin d’apporter aux étudiants la stabilité et le confort dont ils ont besoin pour commencer à se libérer de la dépendance et à reconstruire leur vie sans drogue.

Le programme commence par un processus de sevrage sans médicament de substitution, non médical, conçu pour aider la personne à arrêter de prendre de la drogue aussi rapidement et confortablement que possible. Il est suivi d’une méthode spécifique de détoxication, spécifiquement adaptée pour aider les consommateurs de drogue à éliminer les résidus dans le corps qui conduisent à des besoins maladifs, tout en renforçant le corps avec des suppléments. Le volet final du programme est une série de cours d’aptitudes pour la vie qui fournissent aux étudiants les outils requis pour qu’ils ne prennent plus jamais de drogue durant toute leur vie.

Des outils audiovisuels aident à contourner les barrières d’analphabétisation et facilitent la compréhension. En effet, 23 films d’instruction ont été créés en 29 langues et dialectes pour les différentes parties du programme Narconon.

Ce nouveau Narconon Amérique Latine dernier cri au Mexique a été rendu possible grâce à des contributions généreuses des membres de l’Association internationale des scientologues. C’est le troisième centre de la sorte qui a ouvert la semaine dernière, continuant une phase monumentale de croissance pour le réseau Narconon. Il a été précédé par l’ouverture de Narconon continental pour l’Europe et de Narconon Royaume-Uni le 5 septembre. Le prochain à ouvrir ses portes se situe sur une propriété située en haut d’une colline splendide dans la région pittoresque d’Ojai, en Californie, un centre Narconon spécialisé dans les services de réhabilitation pour les artistes et les leaders.

Les centres Narconon fonctionnent aujourd’hui dans environ 23 pays sur six continents. Pour plus d’information, visitez narconon.org.