Stuttgart, Allemagne

LA LIBERTÉ RÈGNE QUAND L’ÉGLISE DE SCIENTOLOGY DE STUTTGART PASSE À LA VITESSE SUPÉRIEURE

Dans le foyer de l’automobile, au cœur de la région industrielle de l’Allemagne, une nouvelle Église de Scientology permet à des activités d’amélioration sociale et à une avancée sur le plan spirituel d’avoir lieu.

Entre la Forêt-Noire à l’ouest et le Jura souabe au sud, Stuttgart est assis à cheval sur la rivière Neckar qui traverse la ville de la vallée connue sous le nom de « chaudron. » Des collines et des vignes pittoresques parsemées de séquoia entourent cette ville allemande connue pour accueillir des festivals culturels et culinaires, en plus de produire des voitures de luxe d’une renommée mondiale.

Le dimanche 9 septembre a marqué une union de l’énergie moderne et de l’histoire classique, quand plus de 2 500 scientologues et invités se sont réunis pour l’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de Stuttgart.

M. Miscavige présida la célébration à la pointe du progrès de la nouvelle Église de Scientology de Stuttgart.

À la lumière de ce moment historique, David Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientology, a dit : « Aujourd’hui, nous inaugurons la plus belle Église de Scientology en Allemagne et une maison digne du cœur de cette nation. Elle représente le fait que rien n’est plus grand que la quête de la sagesse... Et rien n’est plus durable que la dignité et la liberté. Donc à cet égard, cette Église représente aussi les buts de la Scientology : “Une civilisation sans folie, sans criminels et sans guerres, dans laquelle les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits, et dans laquelle l’Homme soit libre d’atteindre des sommets plus élevés...” Et donc nous ouvrons nos portes. »

C’est exactement avec cette passion que la célébration d’ouverture a démarré avec une chanson traditionnelle et une danse, un hommage au patrimoine culturel de Stuttgart et à sa fierté comme leader national des arts. La musique est ensuite passée à un rythme rock et pop alors qu’un chant entraînant se répandait dans l’air, « À la nôtre, maintenant et pour toujours. » Cet esprit d’espoir a continué à travers les remarques des dignitaires locaux qui ont parlé de l’impact que ce nouveau centre va avoir quand il aidera Stuttgart à faire face à de nombreux problèmes.

En effet, bien que la population de la ville soit prospère, la drogue, la criminalité et les autres troubles sociaux continuent d’être de réels problèmes, et l’Église a été sur les lignes de front de l’amélioration sociale et des campagnes humanitaires pour contrer leur prolifération.

Rien que dans les quelques dernières années, l’Église de Stuttgart a soutenu la campagne « Non à la drogue, Oui à la vie » qui informe les gens sur les dangers de la drogue en distribuant les livrets La vérité sur la drogue.Ils organisent des journées portes ouvertes pour la prévention, la diffusion des spots d’information et la production de films qui incitent les enfants et les adolescents à signer l’engagement à vivre sans drogue. En tout, Un monde sans drogue Stuttgart a sensibilisé plus de 250 000 personne avec leur message de La vérité sur la drogue.

L’Église a aussi sensibilisé plus de 70 000 habitants de l’État du Bade-Würtemberg contre les dangers des médicaments psychiatriques grâce au travail de la Commission des Citoyens pour les droits de l’Homme, une association à but non lucratif de surveillance et un groupe qui a été fondé par l’Église de Scientology. À côté de cela est le programme parrainé par l’Église, Tous unis pour les droits de l’Homme qui garantit les droits pour tous, et Le chemin du bonheur, un guide basé sur le bon sens pour être heureux et qui est aussi très actif dans la région.

C’est ainsi que chacune de ces activités démontre le dévouement et l’engagement des scientologues à amener un plus haut niveau de conscience et un dynamisme philanthropique pour Stuttgart et ses citoyens.

En tant que tel, la nouvelle Église de Scientology de la ville a été élégamment conçue et a été nommée pour servir de centre pour entrer en contact avec les partenaires communautaires ainsi que pour offrir des services pour le nombre croissant de scientologues. Cette installation qui se démarque, s’étend sur 7 200 mètres carrés et est située sur l’une des plus grandes rues de la ville, Heilbronner Strasse.

Un large éventail de leaders municipaux et religieux étaient présents pour accueillir les scientologues dans leur nouvelle maison. Ils ont inclus : M. Samir El Midani conseiller auprès du Centre interreligieux de Stuttgart, Mme Jirina Hlasivcova, conseillère d’éducation sur les drogues pour les jeunes au centre pour la prévention de la toxicomanie et de la thérapie, le Dr Elke Preusser-Franke, présidente de l’association des femmes juives en Allemagne, et l’avocat des droits de l’Homme, M. Alexander Petz.

M. El Midani a dit comment le partenariat avec les scientologues locaux fut essentiel dans le développement de la tolérance religieuse et la paix entre les différentes religions : « Ma congrégation n’a pas été acceptée pour ses croyances et était mise à l’écart par notre communauté. Mais alors que de nombreuses personnes ignoraient la fumée, vous ne vous êtes pas enfuis face aux flammes... vous avez couru dans leur direction. Vous nous avez immédiatement aidés à fournir des informations afin de « remplir le vide » sur qui nous étions en tant que religion et ce en quoi nous croyons. Et grâce à vos actions, notre communauté nous a non seulement acceptée mais nous sommes devenus un point de fierté, » a-t-il dit. « Quand les gens me demandent de décrire les scientologues je leur dis : « Imaginez des personnes très intelligentes… qui font preuve d’amitié et de savoir vivre avec un sens de l’idéalisme sans équivoque. »

Mme Hlasivcova a dit que le fléau de la toxicomanie a gravement affecté les écoles de Stuttgart et a affecté beaucoup de familles allemandes, y compris la sienne : « Notre génération vit dans un néant conçu et produit par les drogues. Déjà dans ma vie, à cause de la drogue, j’ai aimé et perdu. Avec chaque dose que mon oncle prenait, nous le perdions un peu plus dans les ténèbres glacées et un ami proche a même eu une crise cardiaque. Donc, ma douleur a conduit en moi une passion pour la lutte contre la drogue. Et maintenant j’ai été engagée à créer un monde sans drogue à vos côtés depuis 8 ans. Ensemble, nous avons fait des tournées de La vérité sur la drogue de Nuremberg à Leipzig, et distribué plus de 50 000 livrets en 10 jours. Donc oui, nous aidons une génération avec l’éducation sur la drogue 2.0. »

Le Dr Preusser-Franke, présidente de l’association des femmes juives, a parlé de la façon dont sa vie a été touchée par le code moral non religieux, Le chemin du bonheur, écrit par L. Ron Hubbard : « J’ai eu le privilège d’apprendre comment les préceptes du Chemin du bonheur se déroulent dans la vie, parce que j’en ai fait l’expérience en étant parmi vous et avec vous… « Donner un bon exemple » en donnant à d’innombrables passants leur Chemin du bonheur dans les rues de Dresden, « Chercher à vivre avec la vérité » en organisant une exposition de sensibilisation sur l’Holocauste à l’intérieur de vos Églises et « Traiter les autres comme ils voudraient être traité » en défendant nos droits au conseil de la ville quand les autres refusaient d’entendre ce que nous avions à dire. Donc, en appliquant précepte après précepte, vous enseignez à des milliers de personnes comment agir avec humanité. Et ainsi, à partir de la rive nord de Hambourg au sud des champs de Munich, nous n’oublierons jamais la route dorée de L. Ron Hubbard, Le chemin du bonheur. »

En hommage à la passion intense qui souligne la cérémonie, l’avocat des droits de l’Homme, Alexander Petz a reconnu l’importance de la journée, à la lumière des victoires clés qu’il a aidé à obtenir : « Ensemble, nous avons créé l’histoire, pas seulement pour la Scientology, mais pour la société en général. Nous avons établi les droits de chaque Église ou association religieuse pour opérer librement, sans interférence gouvernementale et sous la Constitution. Notre foi envers le système juridique était justifiée, parce que nous protégions la liberté de religion pour tous les scientologues, pour vous, et nous avons créé une jurisprudence pour protéger les droits de tous et la liberté de religion pour toutes les confessions en Allemagne. Donc, faisons en sorte que cette nouvelle Église de Scientology soit un symbole de liberté spirituelle pour tous les gens ici dans cette ville, cette région et l’Allemagne ! »


Les visiteurs qui entrent dans la nouvelle Église de Scientology de Stuttgart sont impressionnés par la calandre bleu acier, chrome et grise qui reflète parfaitement le côté high-tech de la ville. L’établissement aux touches claires mélangées aux notes acajou se combinent pour une ambiance calme et accueillante au centre d’information où une introduction de la Dianetics et de la Scientology est présentée. Les écrans du centre d’information proposent plus de 500 films en 17 langues, qui présentent les croyances et les pratiques de la religion de Scientology, ainsi que la vie et les découvertes du Fondateur, L. Ron Hubbard.

Le centre d’information présente aussi l’ensemble des programmes humanitaires parrainés par l’Église de Scientology : Une initiative mondiale de sensibilisation aux droits de l’Homme ; des programmes d’information et de prévention contre la drogue et de réhabilitation du toxicomane ; un réseau international de centres d’alphabétisation et d’apprentissage ; et le programme des Ministres Volontaires de Scientology, la plus grande force d’intervention indépendante en cas de catastrophe au monde.

La chapelle de Stuttgart accueille les rassemblements de la congrégation des scientologues, dont les services dominicaux, les cérémonies de mariage, de baptêmes, ainsi que des évènements pour toute la communauté tels que des banquets, des séminaires et des ateliers ouverts aux membres de toutes confessions.

Le café offre un lieu de réunion pour ceux qui participent à des activités, comme pour les paroissiens pendant les pauses dans leurs services de Scientology.

La nouvelle Église prévoit de dispenser tous les services d’introduction. Ceux-ci incluent des séminaires de Dianetics et de Scientology l’après-midi, le soir et le week-end donnant un aperçu des principes fondamentaux et de leur application à la vie, ainsi qu’un éventail de cours d’amélioration de la vie de Scientology pour aider à améliorer tous les aspects de la vie.

De plus, l’Église de Stuttgart possède de nombreuses pièces aménagées spécialement afin d’offrir des conditions idéales pour l’audition (conseil spirituel) de Scientology. Plusieurs salles de cours sont également dédiées à la formation des auditeurs (conseillers spirituels) pour les scientologues qui étudient les techniques d’audition afin d’aider les autres à atteindre la liberté spirituelle. Le nouvel établissement accueille à la fois des scientologues et ceux qui désirent en apprendre plus au sujet de l’Église de Scientology.


L’inauguration de la nouvelle Église de Scientology de Stuttgart arrive durant une période d’expansion extraordinaire pour la religion avec plus de 70 nouvelles Églises de Scientology de Los Angeles à Tampa, de Londres à Milan, de Tel Aviv à Tokyo et de Kaohsiung à Bogotá.

Au cours des douze derniers mois, de nouvelles Églises de Scientology ont été inaugurées à Dublin en Irlande, à Birmingham au Royaume-Uni, à Amsterdam au Pays-Bas, à Johannesbourg Nord en Afrique du Sud, à Salt Lake City dans l’Utah, à Silicon Valley en Californie, à Perth en Australie et à Orlando en Floride.

D’autres Églises de Scientology vont ouvrir leurs portes dans le futur dans des centres culturels très actifs, en Europe, en Amérique latine, en Amérique du Nord et en Afrique.